Complément à : "Pilotes"  par  Jean Bossy

Le prix de l’escale

Redevances aéroportuaires et prix du carburant

Pilotes publie ci-dessous les tarifs des différentes redevances aéroportuaires en prenant l’exemple d’un avion monomoteur ayant une masse maximale au décollage de 1 199 kg.

En dessous de six tonnes, les tarifs sont totalement libres et doivent simplement être adaptés aux services rendus. La masse est un bon paramètre qui permet d’établir à la fois une proportionnalité au service rendu et à la capacité contributive du client. Le premier palier est souvent fixé à moins de 1,5 tonne.

Dans la redevance d’atterrissage (encore souvent appelée "taxe d’atterrissage") est souvent incluse une franchise de stationnement d’une ou deux heures (non indiquée dans nos tableaux ci-dessous).

Nous soutenons le principe d’un « forfait escale » comprenant au minimum l’atterrissage, un stationnement pour la journée ou 12 heures, et éventuellement le balisage. Ce forfait, calculé quand il n’existe pas, permet de se faire une bonne idée des frais de “toucher” sur un aérodrome lointain.

  • Le prix du stationnement est établi sur la base du même avion de 1 199 kg et pour une durée de stationnement de 12 heures, ou pour la journée quand le gestionnaire propose cette formule simple.
  • Le prix du balisage s’entend par mouvement, sauf indication contraire, et en mode basse intensité.
  • Quand il y a une remise pour les avions d’aéro-clubs agréés (par la DGAC), les tarifs correspondants sont indiqués.
  • La date de mise à jour des informations « redevances » apparaît clairement pour chaque aérodrome.
  • Les tarifs du carburant sont beaucoup moins stables dans le temps mais, depuis la décision de Total d’offrir aux porteurs de sa carte de fidélité un prix unique sur l’ensemble du pays, ils sont plus uniformes.
  • Les automates en libre service pour l’Avgas et le Jet A1 sont notés CB pour les trois qui fonctionnent avec une simple carte bancaire et T pour ceux fonctionnant avec une carte Total. Nous n’avons trouvé qu’un seul aérodrome délivrant normalement du carburant SP95 : Gap-Tallard.

Ces tarifs seront, dans la mesure du possible, remis à jour régulièrement. Nous avons besoin de vous pour améliorer ces informations. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques par courriel à      Jean Bossy

Quelques rappels

  • Le réseau d’aérodromes est dense et plus de la moitié des terrains sont totalement gratuits.
  • La redevance d’atterrissage ne dépasse pas 10 euros sur plus des trois quarts des aérodromes.
  • Elle peut atteindre 30 euros (voire 50 à 200 euros sur les “gros” aéroports).
  • En moyenne, la redevance d’atterrissage s’élève à 7 euros, le forfait escale à 12 euros, le stationnement 5 euros et le balisage lumineux plus de 20 euros.
  • En 7 ans, l’augmentation moyenne a été approximativement deux fois plus élevée que l’inflation…
  • Le forfait escale comprend l’atterrissage, le stationnement pour la journée, le décollage, voire le balisage. Il se répand et simplifie la tarification.
  • Trop peu de gestionnaires jouent la transparence en publiant leurs tarifs. La consultation de leur site internet donne une bonne idée de la considération qu’ils portent à l’aviation générale, “petit client” certes mais représentant souvent le fond de commerce basique et garantissant un minimum d’activité en toutes circonstances.
  • Trois terrains bénéficient d’un avitaillement pouvant être réglé par carte bancaire (à puce) : Ancenis, Cannes et Saint-Nazaire.

jean.bossy@wanadoo.fr 

tarifs_Info_pilotes (pdf)

fleche g Contact